aurora

Crédit photo: Forces canadiennes et site internet de Hubert Marcoux.

Nouvelle inquiétante ce matin en provenance du site Canada.com qui rapporte qu’un navigateur canadien bien connu serait porté manquant. L’homme âgé de 67 ans aurait été identifié par certains médias comme étant Hubert Marcoux. Il avait quitté Halifax sur son bateau de 39 pieds baptisé le Mon Pays, le 9 novembre dernier et devait rallier les Bermudes durant le week-end. Hors, il n’a pas donné signe de vie depuis plusieurs jours en dépit des nombreuses tentatives de le joindre par radio ou autrement.

Les gardes-côtes américains et canadiens ont été alertés et un large dispositif a été mis en place pour tenter de localiser le bateau. Quatre avions militaires dont deux Hercules, un Aurora et un Falcon sont à pied d’œuvre et quadrillent la zone.

Hubert Marcoux  Hubert Marcoux-depart

On rapporte aussi que la météo fût démentielle sur l’océan Atlantique ces derniers jours. L’équipage d’un autre bateau parti une journée avant le Mon Pays est arrivé hier aux Bermudes avec quatre jours de retard. C’est d’ailleurs ce qui porte les gardes-côtes à espérer que la même chose se soit produite dans le cas du Mon Pays. Les trois équipiers à bord du bateau arrivé aux Bermudes ont toutefois rapporté avoir dû faire face à une mer démontée avec des creux d’une vingtaine de pieds et des vents soufflants à plus de soixante nœuds.

Le marin Hubert Marcoux, originaire de la Baie des Chaleurs au Nouveau Brunswick, est une figure bien connue de la voile dans les Maritimes et au Québec. Reconnu comme un navigateur expérimenté et prudent, il a déjà écrit un livre sur son tour du monde qui a duré plus de 18 ans. Monsieur Marcoux a aussi déjà dirigé les Escadrilles canadiennes de Plaisance, organisme bien connu qui œuvre notamment au chapitre de la sécurité nautique.

Les sauveteurs poursuivront leurs recherches jusqu’à vendredi. Il y a 1225 milles nautiques qui séparent Halifax des Bermudes.